Nez (rhinoplastie)


Quels sont les avantages ?

La rhinoplastie ou chirurgie esthétique du nez est l’une des interventions les plus souvent pratiquées en chirurgie plastique. La rhinoplastie permet de réduire ou d’augmenter le volume du nez, de l’affiner, de diminuer la dimension des narines ou de changer l’angle entre le nez et la lèvre supérieure. Elle permet de corriger un défaut de naissance ou causé par un accident, ou encore d’aider la respiration. Elle permet aussi de remodeler un nez disgracieux et de l’harmoniser avec le visage. L’important, c’est que le nez corresponde à votre visage et à votre personnalité.

Est-ce pour moi ?

La rhinoplastie peut améliorer votre apparence et votre confiance en vous, mais elle ne changera pas nécessairement la perception des autres à votre égard et les relations que vous avez avec eux. Avant d’opter pour cette intervention, précisez vos attentes et discutez-en avec Dre Duclos. Elle sera heureuse de répondre de façon claire et précise à toutes vos questions et de vous renseigner sur les traitements les plus appropriés à votre situation en vous indiquant leurs avantages et leurs inconvénients.

Quelles sont les techniques utilisées ?

Le nez peut être diminué ou augmenté en enlevant ou en ajoutant de l’os et/ou du cartilage. La technique consiste à soulever la peau des structures profondes, à sculpter les cartilages et les os, puis à replacer la peau. Pour redonner ou conserver l’harmonie de votre visage, Dre Duclos pourrait vous conseiller la mise en place d’implants faciaux aux pommettes ou au menton (voir section sur les implants au menton et aux joues).

À quoi dois-je m’attendre ?

Lors de la consultation, Dre Duclos vous questionnera sur vos attentes et votre état de santé (n’oubliez pas de lui indiquer si vous avez eu d’autres chirurgies nasales, un traumatisme nasal ou si vous avez de la difficulté à respirer). Elle examinera les structures de votre nez et la morphologie de votre visage. Elle vous fera part de ses recommandations et discutera avec vous des options possibles en vous précisant la localisation des incisions ainsi que les facteurs qui peuvent influencer la procédure et le résultat, tels que les os, les cartilages, l’épaisseur de la peau, l’âge et la morphologie du visage. Elle vous expliquera aussi les risques inhérents à l’intervention, vous renseignera sur son déroulement, sous anesthésie locale, locale avec sédation ou générale, et vous donnera les consignes pré et postopératoires.
La durée de l’intervention dépend de son ampleur. Vous serez ensuite sous observation jusqu’à ce que votre état vous permette de quitter la clinique. Une prescription de médicaments antidouleur, des directives et la date du prochain rendez-vous vous seront données avant votre départ. Prévoyez demander à quelqu’un de vous raccompagner à la maison.

Un pansement avec ou sans attelle sera appliqué sur le dessus de votre nez et des mèches peuvent être insérées dans vos narines. Le pansement sera retiré lors de la prochaine visite médicale, généralement de cinq à sept jours après l’intervention. Quant aux mèches, il est possible qu’elles soient retirées avant votre départ de la clinique.

Après l’intervention, les douleurs sont habituellement tolérables et bien soulagées avec la médication prescrite. Vous pourrez appliquer de la glace sur le nez et les joues dix minutes par heure, surtout pendant les deux premiers jours. Malgré l’application de glace, une enflure et possiblement des ecchymoses peuvent apparaître au niveau du nez, des paupières et des joues. Habituellement, l’enflure et les ecchymoses sont à leur maximum deux ou trois jours après l’intervention et s’estompent après 14 jours. Après deux jours, vous vous sentirez bien. Une légère enflure persistera pendant plusieurs mois, surtout à la pointe du nez. Le résultat final peut n’être apparent qu’un an ou plus après l’intervention.
Au cours des cinq premiers jours suivant l’intervention, il est recommandé de dormir en position semi-assise (tête du lit à 60 degrés) ou dans un fauteuil de type «lazy boy». Vous devrez éviter de vous pencher, par exemple, pour attacher vos souliers.Vous devrez aussi éviter de pratiquer toute activité physique intense pendant deux à trois semaines et d’exposer le nez au soleil pendant environ huit semaines.

Quels sont les risques ?

Les complications sont rares et habituellement mineures. Cependant, il est possible qu’il y ait de l’infection, un saignement ou une mauvaise cicatrisation. De petits vaisseaux peuvent aussi apparaître sur la peau. La plupart du temps, cette conséquence est minime, mais, parfois, cette situation est permanente.
Dans environ un cas sur dix, une deuxième intervention peut être nécessaire pour corriger, par exemple, une déformation mineure. La réaction des tissus lors du processus de guérison est imprévisible et dépend de chaque individu.