Les chirurgies de retrait des lésions inesthétiques

Les chirurgies de retrait des lésions inesthétiques sont nécessaires suite à un dépistage de votre médecin ou de votre dermatologue ou tout simplement par souci esthétique. Il s’agit d’un retrait de naevus, d’un grain de beauté, de kyste, de lipome, de cicatrice ou de petites tumeurs cutanées. Ces types d’intervention peuvent répondre à une nécessité médicale ou d’esthétique. Ces actes sont rapides et peu risqués.

Qu’est-ce que la chirurgie de retrait des lésions inesthétiques ?

Les lésions sont également appelées tumeurs cutanées, ce sont des tâches ou encore des excroissances de la peau. La taille de ces tumeurs ainsi que sa forme et sa couleur peuvent varier et diffèrent à chaque cas.

Elles apparaissent sur tout le corps notamment sur tout le visage. Ces lésions apparaissent parce que chaque type cellulaire présent dans la peau est capable de se transformer en tumeur bénigne et parfois maligne.

Il existe alors un grand nombre de tumeurs cutanées qui peuvent être juste un grain de beauté et d’autres des tumeurs très rare. Ces lésions peuvent apparaître de différentes manières pour chaque individu. Parfois, ils sont présents dès la naissance et dans certains cas ils apparaissent au cours de la vie.

Ces tumeurs sont dans la plupart des cas diagnostiquées par un dermatologue ou simplement par votre médecin généraliste traitant qui lui par la suite me demande de réaliser l’exérèse. Mais la majorité des personnes concernées me contacte directement pour réaliser l’intervention par souci d’esthétique.

Les différents types de tumeurs cutanées

Les tumeurs cutanées sont classées en trois catégories :

  1. Les tumeurs bénignes
  2. Les tumeurs douteuses
  3. Les tumeurs malignes
  • Les tumeurs bénignes : Il existe des lésions dites bénignes comme le cas des grains de beauté, mais qui peuvent parfois se transformer et évoluer en tumeur maligne d’où la nécessité de les enlever préventivement. Mais dans un cas général, les tumeurs bénignes ne présentent aucun risque et sont retirées juste parce qu’elles sont gênantes et parce qu’elles peuvent irriter dû à des frottements involontaires ou justes par souci d’esthétique.

Il existe plusieurs types de tumeurs bénignes, à savoir :

  • Les tumeurs de l’épiderme : les cas les plus retrouvés sont les kératoses séborrhéiques qu’on connaît sous le nom de verrue séborrhéique. Ce type de tumeurs apparaissent seulement après un certain âge (souvent après l’âge de 40 ans). Ces lésions ont un aspect verruqueux avec une couleur brune et sont plus ou moins pigmentées.

Concernant les kératoses, ce sont de petites taches de couleur rouge ou brune qui apparaissent sur les zones du corps le plus exposé au soleil. Il peut également survenir quelques infections virales touchant l’épiderme comme les papillomes viraux qui sont les principaux responsables de l’apparition de ces verrues (plantaires, planes ou vulgaire).

Il y a également les lipomes qui font partie des tumeurs dites bénigne constitué de graisse. Il s’agit d’une pathologie pouvant toucher indifféremment les hommes et les femmes. Les lipomes sont des tumeurs non-cancéreuse des tissus mous. Un patient peut décider de lui-même ou sous avis d’un spécialiste son ablation. Ils peuvent être retirer par chirurgie.

  • Les tumeurs mélaniques : ce sont les tumeurs les plus fréquentes et il existe plusieurs formes comme :
  • Les taches de rousseur : elles sont aussi appelées « éphélides » et sont le résultat d’une exposition fréquente au soleil.
  • Les lentigos : ce sont des taches presque similaires aux taches de rousseur sauf qu’ils sont présents tout au long de l’année.
  • Les naevi : qu’on connaît sous le nom de grain de beauté. Ces lésions peuvent apparaître dès la naissance ou à n’importe quel âge d’un individu et sont localisées sur tout le corps.
  • Les tumeurs annexielles : elles se développent dépendamment des cellules pileuses. Dans cette catégorie on retrouve fréquemment les kystes. Et il existe plusieurs types de kystes comme :
  • Les kystes sébacés
  • Les kystes épidermiques
  • Les kystes trichilemnaux

Parmi les tumeurs annexielles, on compte également des lésions rares comme :

  • Le kératoacanthome
  • Le pilomatricome
  • Le trichoépithéliome
  • Les tumeurs du tissu conjonctif : ce type de lésions se développent à partir du tissu conjonctif comme son nom l’indique. Ainsi que des vaisseaux sanguins, de la graisse, des muscles et des nerfs contenus dans la peau.

Parmi ces tumeurs du tissu conjonctif, on retrouve :

  • Les fibromes
  • Les hystiocytofibromes
  • Les molluscums pendulum
  • Les angiomes (ce sont des lésions vasculaires)
  • Les botriomycome (c’est une tumeur conjonctive vasculaire et survient suite à une petite plaie inflammatoire)
  • Les lipomes (ce sont des tumeurs graisseuses qui peuvent être uniques ou multiples)
  • Les neurofibrome (il s’agit de tumeurs nerveuses qui peuvent se développer en Recklinghausen s’il sont multiples)
  • Les xanthélasmas (ce sont des tumeurs dues à des dépôts de lipide situé au niveau des paupières)
  • Les tumeurs douteuses : Pour pouvoir reconnaître si une tumeur est douteuse, un examen anatomopathologique est nécessaire. Cet examen est effectué avec un microscope et c’est seulement par la suite qu’on pourra diagnostiquer si une lésion est douteuse ou bénigne.

Toutes les tumeurs bénignes peuvent entre dans cette catégorie de tumeurs, mais dépendamment de leur forme, leur aspect et de sa situation qui peut être inhabituelle.

Parmi les tumeurs douteuses, on compte :

Les tumeurs mélaniques qui ont un aspect très large et apparaissent dès la naissance. Il peut parfois s’agir d’une tumeur bénigne qui a été traumatisée, change de couleur, s’épaississe et change de bordure.

Elle peut alors se transformer en une lésion douteuse. Il est alors recommandé de la retirer dès que situation anatomique commence à évoluer. On la retrouve surtout sur le cuir chevelu, sur la muqueuse buccale, la muqueuse génitale, sur la région plantaire, les mains, le dos et la conjonctive.

  • Les tumeurs malignes : lorsqu’on parle de tumeur maligne, on fait tout de suite référence à un cancer de la peau. Bien évidemment, ils doivent être retirés immédiatement parce que c’est le seul traitement permettant une guérison complète. L’objectif est de l’enlever en totalité tout en ménageant une marge de sécurité. C’est-à-dire qu’il bien passer aux larges les côtés pour éviter une récidive.

Il existe trois catégories principales de tumeurs cutanées malignes, dont :

  • Les épithéliomas : ce sont des tumeurs les plus fréquentes et il existe plusieurs formes :
  • Les épithéliomas basocellulaires aussi appelés carcinomes basocellulaires. Ce sont des cancers qui touchent généralement les personnes avec une peau très claire et surviennent habituellement à partir de l’âge de 45 ans. Ce cancer est provoqué par une exposition excessive au soleil et apparaît sur le cou et le visage dans 95 % des cas.

Son évolution est purement locale sans passer par la métastase, mais peut devenir dangereuse s’il est situé à proximité des yeux, les oreilles, la bouche et le nez. Dans un cas général, je retire la lésion avec une marge de sécurité.

  • Les épithéliomas spino-cellulaires aussi appelés carcinomes spino-cellulaires ou encore épidermoïdes. Dans la plupart des cas, ce type de cancer survient habituellement après l’âge de 40 ans et est également provoqué par une exposition excessive au soleil.

Ils apparaissent surtout au niveau du visage et des mains et des muqueuses buccales.

  • Les mélanomes : ce type de tumeur survient rarement et est dû habituellement à une exposition excessive au soleil. Il se présente sous la forme d’une lésion pigmentée de couleur noire ou à partir d’un grain de beauté qui était présent bien avant.

Elle peut apparaître sur tout le corps même sur les parties des muqueuses ainsi que les conjonctives. Après un examen de confirmation de la mélanome le seul traitement efficace est l’intervention chirurgicale consistant à la retirer et toujours avec des marges de sécurité. Ensuite, il peut arriver qu’un traitement supplémentaire soit nécessaire comme la chimiothérapie, l’immunothérapie ou encore un curage ganglionnaire.

  • Les sarcomes : il s’agit également de tumeur très rare. Les présentations de ce type de lésion varient, mais le traitement reste chirurgical. Puis, il peut arriver que le patient suive aussi un traitement secondaire de radiothérapie ou une chimiothérapie.

Les principes de la chirurgie de retrait des lésions inesthétiques

L’objectif de la chirurgie de retrait des lésions inesthétiques est de réaliser une exérèse complète. Un examen histologique est systématiquement fait après l’exérèse. Ensuite une fermeture de la zone est faire d’une manière esthétique.

En somme il s’agit de dermato chirurgie qui est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale. Et l’exérèse d’une tumeur cutanée que ce soit d’une petite ou d’un grand reste avant tout une intervention chirurgicale qui doit obligatoirement respecter plusieurs principes.

Ensuite viennent les soins postopératoires ou encore appelés soins après l’exérèse des lésions cutanées qui doivent impérativement favoriser les étapes de la cicatrisation. Le procédé consiste à :

  • Éviter une infection
  • Éviter une tension excessive sur la plaie afin d’éviter une déhiscence ou ouverture de la plaie et favoriser une fine cicatrice
  • Protéger la plaie d’un frottement qui pourrait favoriser une déhiscence ou une ouverture de la plaie
  • L’application d’une crème cicatrisante à base de silicone
  • Protéger la cicatrice des rayons du soleil

Ce qu’il faut savoir avant l’intervention

Avant de procéder à l’intervention il faut consulter le Dr Duclos afin qu’elle puisse procéder à un questionnaire et un examen attentif de la lésion cutanée. Dr Duclos vérifiera également votre état de santé. C’est une manière pour le Dr Duclos de préciser toutes les possibilités pour chaque patient.

Généralement, une chirurgie de retrait des lésions se fait par anesthésie locale. Il n’est donc pas nécessaire d’être à jeun.

Le patient devra aussi arrêter toute médication ou produit naturel susceptible d’éclaircir le sang. Par exemple, il faut également limiter toute prise de médicament contenant de l’aspirine dans les 5 jours précédant l’intervention.

Comment se déroule une intervention de retrait des lésions inesthétiques ?

L’intervention est composée de deux étapes qui commencent par le retrait de la lésion ou de la cicatrice tout en respectant les règles d’exérèse (les marges). Et ensuite on passe à la réparation de la zone pour obtenir une cicatrice la plus esthétique que possible idéalement presque invisible. Dr Duclos tentera de cacher la cicatrice le plus possible soit dans un pli naturel ou dans le sens des plis cutanés. Il est possible qu’elle relâche légèrement la peau de part et d’autre de la zone d’excision afin de diminuer au minimum la tension sur la cicatrice afin de favoriser la formation d’une fine cicatrice.

Dans une intervention de retrait des lésions inesthétiques, le cas de complication cicatriciel s’élève à environ 2 %. En effet, parmi ces complications il y a l’infection, l’ouverture ou déhiscence de la plaie, une réaction anormale aux fils de suture appelé rejet des fils ou une mauvaise cicatrisation. La cicatrisation peut être affectée par la localisation sur le corps, certains endroits étant plus propice à une mauvaise cicatrisation i.e. près d’une articulation, le tronc etc. De plus, certains facteurs héréditaires peuvent jouer un rôle. Soyez assuré que Dr Duclos mettra tous les efforts afin que la cicatrice soit la plus discrète que possible.

En conclusion, il s’agit d’une chirurgie simple et peu risquée. La cicatrice est habituellement discrète.