Pose de prothèses mammaires par voie sous-mammaire

Ces trois techniques permettant d’augmenter la taille de votre poitrine présentent chacune des point forts et des limites, comme la taille de la cicatrice, la douleur post-opératoire ou encore le positionnement de l’implant, il est donc utile de bien se renseigner auprès d’un ou une chirurgienne esthétique afin d’en savoir plus.

Qu’est-ce que la voie sous-mammaire ?

voie-sous-mammaireOn parle ici du pli se situant à la base du sein qui n’est pas visible en position debout. la cicatrice sera localisé dans le sillon sous mammaire donc à la naissance de la poitrine.

Avantages de cette technique chirurgicale

La grande discrétion de la cicatrice est le principal avantage concernant les critères esthétiques.

De façon similaire à la technique de l’aréole, l’implant mammaire peut-être placé au millimètre près et  apporte une satisfaction totale du positionnement.

L’introduction de l’implant se révèle être moins agressif puisqu’il passe derrière la glande mammaire sans la traverser.

Cette intervention permet de diminuer l’espace entre les deux seins en rapprochant idéalement les implants.

Limites de cette opération

Contrairement à la voie axillaire, si vous êtes fumeuse, nous ne vous conseillons pas d’introduire l’implant par voie sous-mammaire car il sera vulnérable en cas de problèmes et difficultés lors de la cicatrisation.

Aussi, et contrairement à la position debout, la cicatrice sera plus visible lorsque vous êtes allongée.

Pour résumer:

  • Cicatrice très petite
  • Cicatrice invisible debout
  • Cicatrice plus visible en position allongé
  • Implant facile d’accès
  • Positionnable au millimètre près
  • Opération moins agressive pour le sein
  • Diminue l’espace entre les deux seins

Implant vulnérable si vous avez des problèmes de cicatrisation si vous êtes fumeuse

Il est possible de réaliser une opération d’implant mammaire de trois façons :

Posted in: