La blépharoplastie des paupières inférieures par voie transconjonctivale

Pourquoi choisir une blépharoplastie des paupières inférieures ?

dual-plane
Notre regard est le reflet de notre âme et les yeux sont des éléments déterminants dans l’expression du visage. Ils expriment nos émotions et notre vitalité. À partir de la quarantaine, les yeux subissent des transformations. En effet, avec le vieillissement, la peau perd de son élasticité et se relâche, les muscles sous-jacents s’affaiblissent, et des changements de pigmentation apparaissent. Les paupières tombent, flétrissent, la graisse orbitaire enfle et des poches ou des boursoufflures apparaissent sous les yeux. Ces transformations dégagent une expression de tristesse ou de lassitude qui ne correspond pas toujours à notre état intérieur. La chirurgie esthétique des paupières vise à corriger ces problèmes communs afin d’améliorer l’apparence des yeux et par voie de conséquence de l’ensemble du visage.

La blépharoplastie des paupières inférieures par voie transconjonctivale aide plus spécifiquement à rafraîchir et à revitaliser le visage en réduisant les boursouflures et le gonflement des poches sous les yeux. Elle consiste en une incision transconjonctivale à l’intérieur des paupières inférieures. Les cicatrices laissées par ces incisions ne sont pas visibles puisqu’elles sont cachées dans les plis naturels des paupières.

L’intervention

La blépharoplastie de la paupière inférieure est habituellement réalisée en environ une heure. L’anesthésie est effectuée localement avec sédation, donc sans anesthésie générale. Elle se fait en ambulatoire, c’est-à-dire sans hospitalisation. Vous retournerez chez vous le jour-même même pour vous reposer.
Les sutures sont réalisées avec des fils très fins habituellement non résorbables.
La blépharoplastie peut se combiner à une autre intervention de chirurgie esthétique du visage : lifting facial, le peeling, la dermabrasion pour un effet rajeunissant optimal.

Avant l’intervention

Le chirurgien étudie avant l’intervention l’excès de graisse que vous avez au niveau de la paupière et note les asymétries. Il discutera avec vous de vos attentes et des résultats qu’il peut obtenir. Il vous expliquera également les risques potentiels.
L’examen préopératoire avant une blépharoplastie inférieure a pour but de déceler des problèmes qui pourraient modifier le plan opératoire. Un examen du système lacrymal est nécessaire afin d’éviter des problèmes de sècheresse de l’œil qu’une intervention pourrait aggraver. Tout médicament anticoagulant doit être arrêté au moins une semaine avant l’intervention. Tout problème d’hypertension connu doit être signalé afin d’éviter des saignements postopératoires. Les troubles de coagulation ou de la tension doivent être stabilisés avant l’intervention. Vous devez également informer votre chirurgien si vous avez un glaucome, un décollement de la rétine, des troubles de la thyroïde ou du diabète.

La convalescence

Juste après l’opération, vous ne ressentirez pas véritablement de douleur mais un petit inconfort avec une sensation de tension ou d’affaissement des paupières, des démangeaisons, des larmoiements ou une sècheresse. Ces sensations sont normales et ne durent que quelques jours.

La durée et l’importance des ecchymoses et de l’oedème varient d’une personne à l’autre. Les ecchymoses disparaissent habituellement au bout de sept à dix jours et l’oedème en deux semaines environ. Les fils sont enlevés cinq à sept jours après la chirurgie et le maquillage peut être appliqué 24 heures après le retrait des points de suture.
Il vaut mieux se reposer quelques jours après la chirurgie. Les activités professionnelles peuvent être reprises environ une semaine après l’intervention mais tout travail physique et/ou activité sportive est à éviter pendant environ trois semaines. Un travail physiquement léger est permis (petit ménage).
La paupière opérée retrouve un aspect normal au bout de un à deux mois et sa souplesse naturelle au bout de six mois. La guérison pour les chirurgies des paupières est donc rapide puisque les résultats sont visibles en quelques semaines. Ils sont durables et la chirurgie doit rarement être répétée au cours d’une vie. Les cicatrices sont presque imperceptibles chez la plupart des patients.

Après une blépharoplastie, il est recommandé de limiter les facteurs de vieillissement autre que l’âge comme le soleil, le tabac et l’alcool. Il est important de protéger les incisions du soleil en utilisant des lunettes de soleil et/ou une crème solaire haute protection.

Complications

Une chirurgie comporte toujours certains risques, mais les complications résultant d’une chirurgie des paupières sont rares : infection, saignements, sécheresse des yeux, douleur, retournement de la paupière inférieure vers le bas (ectropio), changements sensitifs, nécrose cutanée, asymétrie, engourdissement, faiblesse des muscles ou des nerfs, perte de sensation, perte de mouvement, incapacité à fermer les yeux complètement. Aussi est-il important de bien suivre les conseils du chirurgien afin de prévenir les risques.
Pour diminuer les risques de complications, il faut souligner l’importance du bilan préopératoire et la nécessité d’une information claire et précise sur les risques, les possibilités et les limites de la chirurgie. Il faut rappeler qu’une intervention chirurgicale même simple comporte toujours une part d’aléa.

Qui peut être candidat à une blépharoplastie ?

La blépharoplastie par voie transconjonctivale peut être proposée à un patient ayant des cernes ou des poches et dont les yeux de manière générale présentent un aspect fatigué. L’intervention visera à rafraîchir leur apparence. Elle peut être pratiquée sur des adultes hommes ou femmes non-fumeurs dont le tissu facial est sain. Elle s’adresse en général à des sujets assez jeunes présentant des poches sans excès cutané.

Conclusion

La blépharoplastie inférieure est une intervention courante en chirurgie plastique, fréquemment pratiquée aussi bien chez l’homme que chez la femme. La récupération est relativement rapide. L’intervention donne de bons résultats, stables pendant plusieurs années, avec des risques de complications minimes. Elle se pratique sous anesthésie locale en ambulatoire.