Redrapage facial et cervical


Quels sont les avantages ?

En vieillissant, les effets de la gravité, du soleil et du stress quotidien peuvent être de plus en plus visibles sur le visage. Le redrapage facial ne peut arrêter le processus de vieillissement, mais il permet de redonner une apparence plus jeune en agissant sur la peau et les muscles du visage et du cou. Avec une peau qui semble plus ferme et des rides moins apparentes, votre visage retrouvera un air de jeunesse.

Est-ce pour moi ?

Le meilleur candidat pour le redrapage facial est l’homme ou la femme dont le visage et le cou commencent à s’affaisser, dont la qualité de la peau (élasticité) est bonne et qui a des attentes réalistes. En général, il est âgé entre 40 et 70 ans.
Le lifting peut permettre de paraître plus jeune ou plus reposé et ainsi aider à avoir une meilleure confiance en soi. Par contre, il ne redonne pas la vitalité et la santé du jeune âge et ne modifie pas l’apparence en profondeur. Avant d’opter pour cette intervention, précisez vos attentes et discutez-en avec Dre Duclos. Elle sera heureuse de répondre de façon claire et précise à toutes vos questions et de vous renseigner sur les traitements les plus appropriés à votre situation en vous indiquant leurs avantages et leurs inconvénients.

Quelles sont les techniques utilisées ?

Le redrapage facial peut être fait seul ou en association avec un lifting du front et/ou des paupières, une liposuccion ou une rhinoplastie (correction du nez). Dre Duclos pourrait également vous conseiller de retarder le redrapage facial et d’utiliser plutôt des produits de remplissage pendant quelques années (voir section sur les injections). Il est également possible d’utiliser les produits de remplissage en combinaison avec le redrapage facial afin d’éviter de trop tirer la peau et d’obtenir un résultat des plus naturels.
La longueur des incisions dépend de l’étendue de la chirurgie. Parfois des incisions courtes sont suffisantes, et sont situées derrière l’oreille et dans les cheveux ou au niveau de la tempe (devant ou derrière les cheveux) et au niveau du cartilage devant l’oreille. Occasionnellement, une incision est effectuée sous le menton. Les incisions sont faites de telle sorte qu’elles sont les plus discrètes possible. Elles sont la plupart du temps dissimulées et peuvent habituellement être masquées par les cheveux. Pour réaliser le redrapage, la peau est soulevée du fascia et des muscles. La graisse peut être retirée ou aspirée au niveau du cou et du menton (voir section sur la liposuccion du menton). Ensuite, le fascia et les muscles sont tendus, la peau est repositionnée et l’excédent est retiré.

À quoi dois-je m’attendre ?

Lors de la consultation, Dre Duclos évaluera votre visage, notamment la peau et les structures sous-jacentes, et discutera avec vous des buts de l’intervention. N’hésitez pas à poser toutes vos questions, surtout celles qui concernent vos attentes et vos craintes face au résultat. Dre Duclos sera heureuse d’y répondre de façon claire et précise.

Le redrapage facial est une intervention qui doit absolument être adaptée à chaque individu. Si vous décidez d’aller de l’avant, Dre Duclos vous indiquera la localisation exacte des incisions, vous expliquera les risques inhérents à l’intervention, vous renseignera sur son déroulement et vous donnera les consignes pré et postopératoires.
Habituellement, l’intervention se déroule sous anesthésie locale avec sédation. Une fois l’anesthésie effectuée, vous n’éprouverez aucune douleur au visage. Dans certains cas, une anesthésie générale est conseillée.
La durée de l’intervention dépend de son étendue. Vous serez ensuite sous observation jusqu’à ce que votre état vous permette de quitter la clinique. Une prescription de médicaments antidouleur, des directives et la date du prochain rendez-vous vous seront données avant votre départ. Prévoyez demander à quelqu’un de vous raccompagner à la maison.

Après l’intervention, les douleurs sont généralement légères et peuvent être soulagées avec la médication prescrite. Une douleur importante ou un gonflement soudain doit être signalé immédiatement. Un engourdissement de la peau est normal et il s’atténuera dans les semaines et les mois suivant l’intervention. Les ecchymoses prendront environ deux semaines pour s’estomper.

Vous devrez porter une mentonnière en permanence durant environ deux semaines puis 10 heures par jour pendant deux autres semaines.
Vous devrez garder votre tête surélevée pendant les premiers jours afin de diminuer l’enflure. Vous pourrez dormir avec deux ou trois oreillers ou coucher dans un fauteuil de type «lazy boy». Vous devrez éviter de mouiller les pansements qui seront enlevés lors de la visite de suivi.
Vous pourrez marcher le jour de l’opération, mais vous devrez éviter de vous pencher ou de soulever des objets au cours des premiers jours. Vous devrez éviter de prendre un bain chaud ou d’aller au sauna pendant plusieurs semaines et d’exposer les cicatrices aux rayons du soleil ou du salon de bronzage pendant environ six mois.
La plupart des patients reprennent leur travail environ deux semaines après l’intervention.

Quels sont les risques ?

Parmi les complications qui peuvent survenir, mentionnons l’hématome (accumulation de sang sous la peau), le traumatisme de nerfs qui permettent l’animation du visage (habituellement temporaire), l’infection, une perte de la sensibilité cutanée et les réactions à l’anesthésie. Une mauvaise cicatrisation et la nécrose de la peau peuvent arriver, et ce, plus fréquemment chez les fumeurs.